Claude Masset

Research area

Ma carrière de préhistorien a commencé modestement en 1961, quand je me décidai à suivre des cours de Préhistoire à la Sorbonne. Le sujet m’intéressait, mais je n’y étais nullement formé : j’avais alors 36 ans, et enseignais l’histoire au lycée Michelet à Vanves.
En 1963 j’ai participé comme stagiaire à la fouille d’Arcy-sur-Cure sous la direction d’André Leroi-Gourhan, lequel était assisté par Michel Brézillon et par le père Hours. L’année suivante, je fus de la première équipe de Pincevent. En 1965, André Leroi-Gourhan, le « patron », me confia la responsabilité du sauvetage d’une première sépulture collective (à Neuvy-en-Dunois, Eure-et-Loir), puis d’une seconde en 1966 (à Marolles-sur-Seine, Seine-et-Marne). Ce sont ces hasards qui m’ont spécialisé dans cette partie de la préhistoire. Fort de la caution de Leroi-Gourhan, je fis des offres de service à plusieurs directeurs de circonscriptions ; ce fut Roger Agache qui me proposa l’allée mégalithique de la Chaussée-Tirancourt, dans la Somme. Je l’ai fouillée avec Jean Leclerc de 1968 à 1975, à l’aide d’une petite équipe dont plusieurs membres m’ont accompagné sur d’autres sites – plusieurs ont fait carrière en préhistoire.