Lars Anderson

Domaine de recherche

Ma recherche s’oriente vers la documentation et la compréhension des variations dans l’organisation socio-économique des groupes de chasseurs-cueilleurs-collecteurs à la transition entre le Paléolithique moyen et supérieur. Je me concentre plus particulièrement sur les industries lithiques de l’Aurignacien, l’un des premiers technocomplexes du Paléolithique supérieur, et je mène mes recherches actuelles via mes codirections de plusieurs chantiers de fouilles dans le Sud-ouest français, mon intégration dans de nombreuses équipes scientifiques et mes études de séries lithiques en cours.

Au-delà des problématiques chronologiques, mon approche aux industries lithiques se décline en trois axes et peut être caractérisée comme paléosociologique. D’une part, je m’intéresse aux intentions des tailleurs et à l’articulation des systèmes techniques traditionnels. D’autre part, l’ancrage géographique de ces systèmes techniques, visible à travers l’exploitation de différentes matières premières, ouvre une fenêtre sur l’étude de leur segmentation économique, mais également les thématiques de territoires économique et sociale. Enfin, la transmission des traditions techniques prend une place particulière dans ma recherche, car c’est via l’exploration du savoir-faire que l’individu, ou du moins des catégories d’individus avec certains degrés d’habileté, soit perceptible. Cette perception permet d’explorer à la fois l’apprentissage individuel et l’organisation collective de ce processus, mais également la distribution de catégories d’individus entre et au sein des sites.

J’explore ces thématiques autant sur des sites en grotte ou abri, où les questionnements s’orientent davantage sur le temps moyen et long de la diachronie, que sur des sites en plein air, où le temps court, de la fraction d’une seconde à la durée entière d’une occupation, permet d’aborder le quotidien des préhistoriques.

Anderson, Lars. 2019 « Essai de paléosociologie aurignacienne. Gestion des équipements lithiques et transmission des savoir-faire parmi les communautés établies dans le sud de la France ». Thèse de doctorat, Université de Toulouse 2 – Jean Jaurès, 1263 p.

Domaine d'enseignement

Département d’Anthropologie, Université Paris Nanterre

Cours enseignés – Licence « Sciences de l’homme, anthropologie, ethnologie » (SHAE) et Double License Anthropologie – Histoire de l’art et archéologie (SHAE-HAA)

  • License 1 
    • Préhistoire des sociétés humaines (SHAE et SHAE-HAA)
  • License 2
    • Protohistoire des sociétés européennes (SHAE et SHAE-HAA)
    • Anthropologie des techniques (SHAE)
  • Licence 3
    • Approches quantitatives et traitement des données (SHAE – parcours préhistoire)
    • Techniques et métiers de l’archéologie (SHAE parcours préhistoire)

Implication dans le séminaire de technologie lithique du Master d’Anthropologie – parcours préhistoire ainsi que dans le suivi des étudiants de Master à l’université Paris Nanterre et à l’université Toulouse Jean Jaurès

Programmes de recherche

  • Direction du chantier archéologique de la grotte Gatzarria avec M. Deschamps (UMR 5608 TRACES) 
  • Codirection du chantier archéologique d’Aurignac II avec M. Lejay (UMR 5680 TRACES / GéoArchéon)
  • Porteur du fonds d’amorçage de l’UMR 5608 TRACES pour le projet de prospection « Les vallons du Laka et du Elhurré (Irrissary, Pyrénées-Atlantiques) »., codirigé avec M. Deschamps (UMR 5680 TRACES) et P. Marticorena (UPPB / UMR 5680 TRACES)
  • Membre de l’équipe scientifique du chantier archéologique de Régismont-le-Haut, dirigé par F. Bon (UMR 5608 TRACES / Université Toulouse Jean Jaurès) et R. Mensan (UMR 5608 TRACES) ; responsable de l’étude des industries lithiques, du traitement informatique des données (gestion station totale, base de données et système d’information géographique) et de l’étude spatiale du site.
  • Membre de l’équipe scientifique de la prospection thématique du Mas d’Azil, dirigé par M. Jarry (INRAP / UMR 5608 TRACES), L. Bruxelles (INRAP / UMR 5608 TRACES), F. Bon (UMR 5608 TRACES / Université Toulouse Jean Jaurès) et C. Pallier (INRAP / UMR 5608 TRACES) ; coresponsable des fouilles du secteur aurignacien, responsable de l’étude des industries lithiques aurignaciennes
  • Membre du Projet Collectif de recherche « Laussel : une affaire classée ? » du SRA Nouvelle-Aquitaine, dirigé par L. Klaric (UMR 8068 TEMPS) ; consultant pour les industries lithiques aurignaciennes
  • Membre du Projet Collectif de recherche « Aurignacien récent en vallée Vézère » du SRA Nouvelle-Aquitaine, dirigé par E. Tartar (UMR 5608 TRACES) ; spécialiste des industries lithiques aurignaciennes, gestion de base de données

Bibliographie sélective